Alexandra Dobrowolsky|Professeure, Université Saint-Mary’s

« D’innombrables études soulignent non seulement le rythme extraordinairement lent du changement en ce qui a trait au nombre de femmes qui sont représentées à tous les niveaux de la charge élective au Canada, mais aussi comment, dans beaucoup de cas, les progrès sont au point mort. Des recherches menées partout dans le monde révèlent aussi que l’importance du changement ne peut venir qu’en prenant des mesures d’“action positive”. Le projet de loi C-237 offre une nouvelle piste de solution prometteuse en encourageant les partis canadiens à se réformer et à chercher à mettre en place une Chambre des communes plus équitable, diversifiée et démocratique. Il faut saluer cette initiative innovante qui doit être largement soutenue au sein et à l’extérieur du Parlement. »

Alexandra Dobrowolsky|Professeure, Université Saint-Mary’s
Alexandra Dobrowolsky|Professeure, Université Saint-Mary’s
Loi sur l’équité hommes-femmes chez les candidats